jeux de poker en ligne

jeux et poker ligne


Jouez et gagnez au poker!

4 décembre 2012 par admin dans Le poker en ligne | Pas encore de commentaires »

Duncan « Pumper » Bell gagne l’événement 13 WSOP

L’incroyable cagnotte de l’événement 13 WSOP a déterminé les joueurs de risquer gros. Avec un buy-in de 2,500$, l’événement No-Limit Hold’em a attiré 1.395 personnes, pour un prize pool qui s’est élevé à 3,213,100$! L’année passée, le nombre des joueurs inscrits à l’événement ne touchait pas 1,300.

Le tournoi a été disputé trois jours de suite. Le nombre des joueurs a été, d’ailleurs, la raison pour laquelle la deuxième journée a duré plus que d’ habitude. La troisième journée a été marquée par deux tables finales, une tendance qui sera de plus en plus mise en oeuvre aux tournois d’envergure. Grâce à l’ampleur et à la notoriété de WSOP, les joueurs qui ont fini en gagnants à cet événement se sont recrutés de 12 pays du monde, à savoir le Danémark, la Suisse, la Belgique, le Canda, le Royaume Uni, la Chine, la France, l’Allemagne, la Roumanie, la Russie, l’Ecosse et les Etas-Unis. Bon nombre d’entre eux ont entré dans la compétition par le truchement des sites de poker en ligne qui se sont empressés d’organiser des tournois satellites.

Mais le grand vainqueur a été Duncan « Pumper » Bell, un professionnel du poker, âgé de 32 ans, dont le surnom et le renom sont dûs à son style agressif de jeu. Cette fois, son gain a été plus que considérable, la valeur de ses jetons chanceux montant à 666,697$. Bell a eu aussi l’honneur de recevoir le convoité bracelet en or pour le premier prix.

11 juin 2008 par corine dans Actualités poker | 1 Commentaire »

Cette année, le poker se joue dur…

L’année 2008 s’annonce dure pour les joueurs de poker. Les tournois qui sont en train de commencer semblent encourager la compétition au plus haut niveau. Partout, la tendance est le knock-out, les coups de grâce. C’est le temps où les vétérans du poker se rappellent qu ‘”auparavant, taxer son adversaire était l’équivalent de marquer un but. L’argent était laissé sur la deuxième place, et le simple plaisir du jeu en avait le dessus. Mais il était également une question de ‘machisme” que les joueurs écartent, au fur et à mesure qu’ils gagnent de l’expérience. Mais que diriez-vous si le machisme et l’argent allaient de pair?

2008 sera probablement l’année des tournois où le knock-out est à grand prix. Préparez-vous pour les coups durs! Voilà quelques indices pour ne pas les rater: par exemple, Cryptologic network vient de lancer un tournoi HeadHunter, dans les salles de poker telles William Hill Poker. Dans ce tournoi, la cagnotte est divisée d’une manière spéciale: une partie est réservée aux paiements normaux et une autre est est réservée pour les bonus qui vont être empochés par un joueur chaque fois qu’il “pulvérise” un adversaire. Cela veut dire, en bref, qu’au fur et à mesure que le tournoi évolue, la valeur de ceux qui restent augmente. De cette manière, la valeur d’un joueur qui élimine un autre joueur dans une étape avancée de jeu est plus grande que s’il le faisait au début.

Et les nouvelles ne s’arrêtent pas. Cette année, Irish Open, l’un des plus grands tournois de poker existants, a annoncé le premier événement de type “scalp” qui s’est jamais tenu. Chaque joueur ayant réussi à rendre en faillite un autre, reçoit 30 Euros. Ce sera, sans doute, un événement excitant à jouer et même à regarder..

Et l’histoire continue.. Full Tilt Poker a aussi mis en place une série des tournois “knockout” , où 20% de la cagnotte est utilisé pour les primes de ce genre. Ce sera également un autre coup de grâce. Les tournois ‘knockout” peuvent, en définitif, s’avérer rentables, même si seulement pour quelques-uns..Ils ont généralement des enjeux relativement faibles, ce qui est, en fin de compte, une bonne chose puisque ça devra apporter plus de joueurs dans une partie. Il serait aussi intéressant de voir la réaction des pros à ce genre de tournoi. Qui sait, peut-être qu’un jour on aura un bracelet pour les scalps aux WSOP?

14 mai 2008 par laurent dans Actualités poker | Pas encore de commentaires »

Les règles de jeu à Omaha

Le jeu de poker garde, en général, n’importe quel soit le type choisi, des règles similaires. Mais, puisque le jeu s’est de plus en plus spécialisé, lorsqu’on fait son choix, on doit connaître aussi les règles spécifiques de chaque type. Le Texas Hold’em ou le poker texain est, sans doute, la forme de poker la plus populaire et la plus jouée. Mais il n’y a pas peu de joueurs qui sont attirés par Omaha.

Dans le style de jeu Omaha, les joueurs ont à la disposition, à côté des communes, quatre cartes personnelles pour obtenir la meilleure combinaison de cinq cartes. Il y a toujours deux blinds, le gros et le petit, ayant le même titre de “mises forcées”, et le même but d’assurer un minimum de pot. La valeur du blind varie d’une table à une autre, mais le petit blind peut monter même jusqu’à 10 dollars.

Après le paiement des blinds, les cartes sont distribuées, deux pour chaque joueur et le préflop peut commencer. Le premier joueur à agir est celui situé à la droite des blinds. La première reprise de paris finie, on arrive à l’étape du flop: les trois premières cartes communes de la table. Chaque joueur fait sa mise. Les dernières reprises de paris s’ensuivent après le dévoilement du turn et respectivement de la rivière, les deux dernières cartes de la communauté.

Le showdown est l’étape finale, où les joueurs dévoilent les cartes pour établir le gagnant. A la différence du Texas hold’em, la main gagnante est celle qui a les meilleurs cinq cartes, utilisant deux des cartes personnelles et trois de la communauté. Cette reprise finale est une confrontation qui met tête-à-tête les joueurs qui sont restés en jeu. Une main peut sortir du jeu en tout moment, dans le cas où tous les joueurs, sauf un, renoncent à la partie. Dans le cas où il y a plusieurs joueurs ayant des mains identiques, le pot est partagé de façon égale par ceux-ci.

Omaha Hi-Lo est un dérivé d’Omaha, dont l’exception de la règles générale engendre un grand changement de stratégie. La prémisse sur laquelle Omaha Hi-Lo est fondée repose sur le but du jeu. Omaha hi-Lo comprend deux mains gagnantes: la plus forte (Hi) et la plus faible (Lo).Les gagnants partagent le pot. Le jeu suit les règles du jeu d’Omaha normal, avec chaque joueur qui reçoit quatre cartes face cachée et les cinq cartes communautaires. Pour qu’une main soit la plus faible, elle ne doit pas contenir des cartes dépassant 8. La meilleure main faible est A 2 2 4 5. Mais dans le cas d’Omaha Hi-Lo, les mains qualifiées n’ont pas affaire avec la quinte ou la quinte flush. On peut, donc, avoir en même temps les deux mains gagnantes: la faible et la forte, et remporter le pot entier!

Il y a aussi, enfin, l’Omaha No Limit. Sont trait individuel est qu’il n’y a pas de limites maximales pour les paris. No-Limit Omaha a, de cette façon,  les plus gros pots.

6 mai 2008 par laurent dans Poker - règles | Pas encore de commentaires »

Le poker gagne des supporters en Allemagne

Selon les statistiques, le poker jouit de plus en plus de popularité parmi les joueurs européens. Selon le rapport Addiction Yearbook pour 2008, le nombre des Allemands qui jouent au poker sur internet s’élève de 200 000 à 290 000 joueurs. En 2006, ils dépensaient aux jeux en ligne environ 1 millions d’euros. Trop? Pas assez? Ce sont des chiffres à ne pas apprécier qu’en connaissance de cause. En Allemagne, la loi interdit les jeux en ligne, mais jusqu’à présent, il n’y a pas eu des cas qui arrivent devant les instances. Non parce que ceux-ci n’existent pas, mais parce qu’ils sont bien cachés derrière des licences obtenues ailleurs. Quant aux casinos traditionnels, celle-ci est une affaire dans laquelle l’Etat empoche, grâce aux taxes élevés, la part du lion.Parmi les joueurs, il y en a qui préfèrent, malgré la commodité du poker en ligne, les tables réelles. Mais les préférences ne sont pas unanimes. Aux tables réelles, il y a, en plus du savoir-faire, le jeu psychologique, qui est le plus incitant. Les promoteurs du poker en Allemagne? Il y en a aussi. Borris Becker ou Michael Keiner sont parmi les plus renommés. Oui, Borris Becker, le professionnel du tennis, est à présent l’un des supporters du poker en ligne et l’image d’une salle de poker en ligne. Quant au champion mondial au poker, Michael Keiner, c’est vraiment un choix radical qu’il a fait lorsqu’il a renoncé à son cabinet de chirurgie esthétique pour la table de poker. Question de passion, sans doute! Et également d’argent.

30 avril 2008 par laurent dans poker en europe | Pas encore de commentaires »

Satellites sur Titan Poker

Titan Poker, la plus large salle de poker du réseau iPoker, vient de primer trois joueurs de top avec des packages pour European Poker Tour Monte Carlo. Les trois prix, dont la valeur totale s’est élevé à 60 000 euros, ont couronné un tournoi d’élite  qui a marqué la fin de la quatrième saison EPT et huit mois de poker de haute classe joué partout en Europe.
Les joueurs ont gagné leurs places aux super satellites en ligne organisés par Titan poker. Pour le Français Vincent Marlard, un investissement de seulement 21 dollars a attiré un prix de 20 000 dollars à lui ouvrir les porte de la Grande Finale de Monte Carlo. Titan poker a envoyé ses représentants à l’hôtel Columbus, à Monte Carlo, de 12 à 18 avril. Ce n’était pas la première fois que la très populaire salle de poker en ligne envoyait ses joueurs à Monaco, mais le package de cette année a été quand-même, le plus gros de tous. Les joueurs ont reçu un buy-in de 10 600 euros pour le Main Event, l’hébergelent pour six nuits à Columbus Hotel à Monte Carlo et 2 400 dollars pour les vols.

Titan Poker offre regulièrement des places dans les plus gros tournois du monde. A présent, les joueurs attendent à gagner des places pour World Series of Poker 2008 et plus tard, pour Poker Showdown qui se tiendra dans la République Dominicaine. En mai, Titan poker va sponsoriser Eurocity Poker Tour Madrid open, un tournoi de top qui rassemblera seulement 200 joueurs.

30 avril 2008 par corine dans Tournois de poker | 1 Commentaire »

Un défi sur le marché balte: Pokerari.com

La semaine passée, Pokerari.com, une salle de poker en ligne orientée vers les joueurs des pays Baltes, a fêté son anniversaire. C’est pourquoi, la semaine en cours de 6 à 13 avril 2008 va être célébrée avec des promotions et des tournois spéciaux, qui peuvent être trouvés sur son site.Pokerari a également mis en place des tournois satellites pour les événements de WSOP 2008. Par l’intermédiaire de ceux-ci, on a des chances de se qualifier aux événements #49, #51, #52 et #53. Par contre, il n’y a pas d’offre pour le Main Event. Selon Toby Clark, le porte-parole de Pokerari.com, les joueurs au poker commencent à être conscients que les chances de  gagner de gros packages gratuites pour les événements principaux des grands tournois, sont réduites. A des buy-ins qui sont dix fois moins élevés que ceux des Mains Evevents, les side events recrutent plus facilement des joueurs à l’aide des satellites organisés par les salles de poker. Les satellites Pokerari se déroulent quotidiennement et la grande finale est prévue pour le 1er juin 2008.

Lancée sur le marché il y a un an, la salle est vite devenue populaire non seulement en Estonie, Létonie et Lithuanie, mais aussi aux Etats-Unis. Pour cette année, les ambitions de Pokerari sont encore plus grandes. Si en 2007 ils avaient gagné 17% du marché balte, le target 2008 indique un pourcentage de 25%.

25 avril 2008 par laurent dans Actualités poker | Pas encore de commentaires »

Première absolue: Bodog Poker Open 2008

Le très attendu tournoi de poker de Bodog, Bodog Poker Open, a touché à sa fin, le dimanche, 9 mars, avec 596 joueurs de poker en ligne ayant contribué à écrire une impressionnante page de l’histoire de BOdog. Ceux-ci ont concouru pour obtenir une partie d’une énorme cagnotte de 305 120 $ au Main Event du championnat. Ce montant, auquel Bodog a ajouté encore 25,000 $, rend cette série de Bodog Poker Open le plus riche tournoi jamais connu dans l’histoire du casino. Le grand gagnant du tournoi a été Shawn Luman, dont le placement en première position lui a apporté, à côté de 76,280 $, le titre de premier champion de poker de Bodog et un extraordinaire cadeau: une montre gravée Omega Speedmaster, d’une valeur de 4400 $.

Selon l’avis général, cette édition inaugurale de Bodog poker open a connu un succès retentissant. Le nombre des joueurs concourant pour la cagnotte a été incroyable et Bodog se réjouit à la perspective d’accueillir à l’avenir des événements de poker de plus excitants, a déclaré Alwyn Morris, de la direction du groupe de jeux Morris Mohawk.

Le chemin vers la victoire n’a pas du tout été facile pour Luman, puisque ses adversaires sont des noms réputés du poker en ligne. Son coup final, il l’a donné dimanche soir, écartant sur la deuxième place Michael Berra surnommé The Finisher, qui remportait 45,768$, tandi que le troisième était Hamby, qui gagnait un montant de 29,138 $.

Les autres joueurs restant à la table finale ont été: Stuart « zpaceman » Taylor ( le quatrième, avec 21,358.40$ ), « CK3″ ( le cinquième, avec 16,781.60$), « Anbessa » ( le sixième, avec 13,730.40 $), Brian « PSP_addict » Bauer (le huitième, avec 7,933.12$) et Eric « Eeman2004″ Revak le neuvième, avec $5,187.04).

Le premier événement déroulé lundi, le 3 mars 2008, marquait le début de Bodog Poker Open et donnait le ton de la semaine, inscrivant sur les listes des noms retentissants du poker en ligne, auxquels on ajoutait ceux des pros de l’équipe Bodog, Evelyn Ng et Josh Arieh, terminant l’un sur la deuxième place et l’autre, sur la troisième.

Pris ensemble, les événements de Bodog Poker Open ont rassemblé plus de 1800 joueurs et ont généré plus de 675000 $ de prix. A ceux ci Bodog a ajouté encore 75000. Ce premier tournoi fini, on attend déjà l’arrivée des satellites Bodog World series of Poker 2008. les meilleurs participants auront l’occasion de se qualifier et d’attraper, pendant les mois de mars et d’avril l’une des quatre places disponibles chaque semaine. Pour le mai et le juin, leur nombre augmentera d’une place. Chaque package comprend 10 000 dollars, le buy-in pour le tournoi et 2000 dollars les frais de voyage.

18 mars 2008 par admin dans Tournois de poker | Pas encore de commentaires »

Patrik Antonius et Poker Royalty, un partenariat prolifique pour le poker

Le joueur finlandais de poker Patrik Antonius, l’un des plus appréciés joueurs de l’industrie en ligne, connu aussi bien dans les tournois live de poker, vient de signer un contrat avec la notable agence Poker Royalty, un contrat qui l’engage comme représentant de marketing sur le marché du poker. Les deux contractants de l’accord ont convenu dans des domaines majeurs tels les médias, le sponsoring, le droit d’image, et les apparitions publiques du jeune star du poker.

Le joueur de 27 ans à bien démontré sa prouesse au poker, jouant aux tables finales de World Poker Tour (WPT), European Poker Tour (EPT) et World Series of Poker (WSOP). Le plus souvent, Antonius peut être trouvé aux tables à grands enjeux, à Bellagio, Las Vegas, se disputant des parties serrées avec d’autres gros joueurs tels Doyle Brunson, Barry Greenstein, Sammy Farha, David Benyamine et Jennifer Harman.

Le contrat a été salué avec enthousiasme par l’agence Poker Royalty. Chris Porter, le directeur des ventes et de marketing de l’agence, déclarait, à l’égard de la question: « Patrik est l’une des rares combinaisons d’aptitudes naturelles et talent brut qui peut transcender le jeu de poker. Ajoutez les ressources de Poker Royalty et le fort noyau de relations d’affaires de l’équipe et Patrick sera une étoile du poker encore plus brillante. »

De son côté, le joueur a commenté: « Poker Royalty travaille avec quelques-uns des plus grands noms du poker, créant pour eux un genre de possibilités qu’aucune autre compagne ne peut fournir. Je suis très enthousiasmé par la nouvelle relation avec Poker Royalty ».

Ayant derrière lui une riche carrière, Patrick Antonius a remporté plus de 2,6 millions dollars à travers les tournois dont il a été le gagnant. Il est le premier Finlandais ayant remporté autant d’argent dans des tournois de poker et le quatrième parmi les joueurs scandinaves, après Gus Hansen, Chris Bjorin et Martin De Knijff.

17 mars 2008 par admin dans Actualités poker | 1 Commentaire »

La stratégie pour la nouvelle table

nouvelle tableEn tenant compte que la plupart du temps vos adversaires de poker sont vos amis ou un cercle stable de gens, vous commencez à développer une routine de jeu. Le fait que vous connaissez les gens et leur façon de jouer est un point fort pour votre réussite, en sachant à quoi vous attendre. Quand-même, si vous êtes invités à jouer dans des environnements qui ne sont plus familières il faut préparer en avant votre abord.

En vue de découvrir plus, il suffit de poser des questions simples comme par exemple quelle version de poker sera jouée, quelles sont les hauteurs de caves ou de buy-in s’il s’agit de tournois en sit & go ou quel est le taux de gagnes. Il est important d’avoir un air humble quand vous posez ces questions parce que la règle en poker est de ne pas jamais sous-estimer l’adversaire. Mais, ce qui est vraiment essentiel à savoir est si les autres joueurs sont forts et quels type sont-ils? Quand-même, cette question peut vous apporter une réponse sujective, car personne ne peut pas avoir une perception objective de ses adversaires de jeu. Il est donc préférable de ne pas poser cette question. En fait, vous devez découvrir leur style de jeu en observant des détails tells les cartes qu’ils montrent, leur rythme, le montant de leurs relances et leur manière de suivre.

En tout cas, ces parties représentent une source d’expérience pour vous, car c’est une occasion de découvrir d’autres types de joueurs et de styles de jeu que vous pourriez utiliser vous-mêmes dans les prochains jeux. Pour améliorer encore plus votre technique de jeu, les jeux en ligne sont parfaits. Mais pour être capable de jouer dans n’importe quelle situation il faut pratiquer sans cesse dans des parties réelles.

19 novembre 2007 par admin dans Poker - stratégies | Pas encore de commentaires »

« Pages precedantes